ConnexionMenu
Jean Claude Millot 0 abonné Hors ligneJean Claude Millot artiste peintreFrance
lundi 10 mars 2014
Reste:
a >  laver le linge sale qui s'est entassé...
b >  m'occuper de l'Urssaf qui s'imagine que j'ai de l'argent pour eux
c > voir si je ne devrais pas me déclarer au réel...
d > trouver une aide pour les soins dentaires
e > m'occuper du camion (frein arrière et roulement avant qui semble à bout....et peut être aussi:  vidanger le réservoir de gazoil qui semble avoir recueilli pas mal d'eau....)
f > Il faudrait que je ramasse le bois qui traîne sur la rive suite au forte crue.
g > les amendes pour stationnements....
... et finir les rillettes!
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce matin le soleil brille encore, il fait un peu frais dans l'atelier mais je sens que le soleil va agir plus vite que mon poele à bois... Super!

hier...
j'ai donc mis en route des rillettes à partir de 500 gr de poitrine et d'un sac d'un kilo de gras (comportant pas mal de viande...) donné par le boucher.
j'ai repris mes notes, principalement la question du sujet ce "JE" qui me semble une notion née des nécessités du langage... Rompre avec cette pensée aristotélicienne... C'est l'Autre qui me fonde comme individu... Nous sommes nés du verbe, individualité historiques (à plusieurs histoires) intersujet... J'existe plus dans mon commentaire que dans ce que je prennais pour mon être même! En me prenant comme objet de mon discours, je crèe en moi l'altérité, la multiplicité, les histoires...(On pourrait parler de conscience de la conscience!). Un découlement important de cette notion d'Intersujet est la liberté qui s'offre dans mon rapport à l'autre: le fait qu'il soit Autre suffit. ...
ce découlement est encore à penser... et à penser les notions de responsabilité, de liberté, d'individuation, d'individualisation.... du politis où l'in-sur-jé serait le seul objectif!!! ??? !!! ??? 
enfin...Dois-je, pour l'instant, allez plus loin dans mes réflexions car j'ai, à ce niveau de réflexion, saisis la question qui s'agite au bout de mon pinceau: Non seulement nous construisons au dessus du vide, mais nous sommes entre ce qui se construit, entre moi et ce reflet de moi dans la vitre du compartiment du train...
Nous voilà donc à notre thématique du train
entre deux trains
entre deux gare
dans un train nommé désir...
Alors... que je libère mon pinceau!

Aujourd'hui
finir le temps d'une lune... cad traiter les photos
respirer le soleil
voir ... dessinner... des trains?
voir le solde banque
finir les rillettes
voir tache (b >)
tel tache (e >)



 
Publication : 10/03/2014 08h20

Vus : 14 VoterJ'aime Commentaires Partager

Espaces à découvrir :
Neil PereiraMichel GrosgeorgesBIG ANDORSONNbvcxwOscar CoulibalyLucie BeliveauDavid IneneSergio AugKaro ZapRonan PeronFrederic ArtufelSasha MoiCorinne GagniereVidaDivinaSerge Simet
DeutschEnglishEspañolFrançaisItalianoPortuguês
© e-nautia[FR] ▲ Conditions d'utilisation Suivre e-nautia Contact Aide