ConnexionMenu
Maitre Medium Marabout Laterre 0 abonné Hors ligneMaitre Medium Marabout Laterre E-nauteAllemagne
Résumé du déroulement du rituel de 40 jours.

Résumé du déroulement du rituel de 40 jours.

Je vais là aussi apporter une petite note de vocabulaire. J'appelle un rituel, une cérémonie qui se déroule en une fois, une par jour. Mais aussi les 40 cérémonies du cycle lunaire, le rituel de 40 jours. Autrement dit, le rituel de 40 jours et un ensemble de 40 rituels quotidiens consécutifs.
Trois jours après la fabrication de la dagyde, il est possible de commencer le rituel de 40 jours. Il faut faire en sorte que cela tombe durant la période astrologique de faiblesse de la personne cible. Ceci se calcul grâce à la date de naissance ainsi que de la dominante planétaire de la personne cible.
Puis il faut commencer par réaliser l'identification de la dagyde avec la personne cible.
Dans un second temps, l'influence commence, à l'aide des rituels faisant entrer en jeu une forte énergie affective. La cérémonie est répétée au minimum durant les 39 jours qui suivent. Ces 40 jours de travaux représentent un cycle lunaire kabbalistique (le cycle classique étant de 29 jours). Certaines situations nécessitant plusieurs cycles, il faut alors réitérer le travail sur plusieurs mois.


Les prémices du rituel.

La salle où se passe le rituel doit être dans le noir complet pour le moment. Elle ne sera éclairée qu'à la partie appelée Le début du rituel, et seulement par les cierges rituéliques. Les fenêtres et volets sont fermés, le téléphone coupé, ainsi même que la sonnette de l'entrée et tout autre moyen de communication.
La table de bois fera face au point cardinal qui correspond à la personne cible. Si celui-ci n'est pas calculé par manque d'information, le point cardinal par défaut est l'est.
La table va ensuite être préparée en autel de cérémonie. On dispose dessus la nappe verte en coton. Puis, tout le matériel qui a été cité au-dessus va être disposé en cercle autour de la pierre d'autel.


Le début du rituel.

Dans cette obscurité complète, la kabbaliste respire profondément et lentement pour se mettre en condition. Ceci durant 5 bonnes minutes. Puis il se place dans un état de vide mental.
L'ouverture du rituel.

C'est le moment de commencer le rituel. Il faut pour cela l'ouvrir. C'est-à-dire, réaliser un chemin entre l'invisible et le visible, entre le monde occulte et l'opérateur qui va manipuler cet invisible.
Il place une goutte de myrrhe sur le charbon ardent, prend la baguette de la main gauche et la dague de la main droite. Avec ses deux instruments, il trace au-dessus de l'autel le signe kabbalistique qu'il a reçu lors de son initiation. A défaut, ce signe est celui de Vénus.
Que le feu, l'air, l'eau et la terre m'accordent leur puissance et soient avec moi.


L'invocation des éléments.
Moi, (nom initiatique ou à défaut, second prénom profane), je me présente humblement devant les puissances invisibles car je vais effectuer un travail kabbalistique d'amour.
A l'instant, j'invoque la force créatrice du feu, de l'air, de l'eau et de la terre.
Que la puissance du feu vienne à moi. Ô, force créatrice de la vie ardente, force de la vitalité et du c?ur, je te somme de venir me soutenir dans cet acte d'amour.
Que la puissance de l'air vienne à moi. Ô, force créatrice du souffle de vie, force du mouvement et de l'attraction, je te somme de venir me soutenir dans cet acte d'amour.
Que la puissance de l'eau vienne à moi. Ô, force créatrice de la source de vie, force du sentiment et de l'émotion, je te somme de venir me soutenir dans cet acte d'amour.
Que la puissance de la terre vienne à moi. Ô, force créatrice de la puissance de vie, force pure du corps et de l'esprit, je te somme de venir me soutenir dans cet acte d'amour.
Moi, (nom initiatique ou à défaut, second prénom profane), je vous demande, Ô forces créatrices du feu, de l'air, de l'eau et de la terre, de m'accorder la puissance, l'endurance et la persévérance nécessaire pour mener à bien maintenant cet acte d'amour.
Qu'il en soit ainsi, qu'il en soit ainsi, qu'il en soit ainsi !
Le Mage place ensuite ses mains au-dessus de la pierre d'autel (pentacle, blason personnel ou symbole de Vénus sur parchemin) et se concentre fortement pour entrer en résonance astrale avec les forces universelles de l'amour.
Ceci se ressent sous forme de picotements à travers le corps, de frissons ou encore de légers tremblements.
A ce moment-là, il retire la statuette de cire d'abeille de son contenant et va à nouveau la consacrer par les éléments, mais cette fois, au sein même du rituel.
Puis il prend la dagyde dans ses mains et visualise au mieux l'homme ou la femme cible. Il doit s'identifier à cette personne cible, pour être dans la plus grande harmonie avec l'astral de cette personne. Ce travail de conscience décalé permet d'annuler les barrières et d'agir comme s'il ne s'agissait plus que d'une seule et même personne.
Annonciation claire et précise du but du rituel à haute voix :
Exemple : Que Madame Françoise Lachaise, ici même (la dagyde) ressente l'amour et la passion qu'éprouve pour elle Monsieur Jacques Lachaise, son époux. Qu'elle revienne à lui.
Ceci doit être répété 7 fois à la suite.


A- Si la personne cible est une femme :


Le kabbaliste approche la tête de la statuette de cire vers la flamme d'un des deux cierges et fait fondre légèrement une petite partie de cette dernière en récitant :
Que cette flamme embrase ton c?ur, que cette flamme ranime tes sentiments et enflamme tes sens. Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice du feu.
Il dépose ensuite une goutte d'huile essentielle de myrrhe sur le charbon ardent puis place la dagyde dans la fumée de l'encens et récitant :
Que cette senteur fasse ressurgir des souvenirs plaisants, que cette senteur fasse naître un désir d'étreinte de tendresse. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de l'air.
Il plonge ensuite les pieds de la dagyde dans l'eau sorcière et continue de réciter tout en gardant la visualisation au maximum de sa concentration :
Que cette onde miroite tout l'amour que tu peux ressentir pour cet homme et te le montre, que cette onde te nettoie de tes ranc?urs, de tes peurs, de tes soucis. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de l'eau.
Il pose la dagyde dans la terre forestière et récite enfin :
Que cet engrais fasse germer les graines de l'amour, de la réconciliation, de la passion et fixe pour toujours ce puissant sentiment, ancré dans ton c?ur. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de la terre.


B- Si la personne cible est un homme :
Le kabbaliste approche la tête de la statuette de cire vers la flamme d'un des deux cierges et fait fondre légèrement une petite partie de cette dernière en récitant :
Que cette flamme embrase tes désirs, que cette flamme ranime tes envies et enflamme tes sens. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice du feu.
Il dépose ensuite une goutte d'huile essentielle de myrrhe sur le charbon ardent puis place la dagyde dans la fumée de l'encens et récitant :
Que cette senteur fasse ressurgir des souvenirs plaisants, que cette senteur fasse naître un désir d'étreinte sensuelle. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de l'air.
Il plonge ensuite les pieds de la dagyde dans l'eau sorcière et continue de réciter tout en gardant la visualisation au maximum de sa concentration :
Que cette onde miroite tout le désir que tu peux ressentir pour cette femme et te le montre, que cette onde te nettoie de tes rancoeurs, de tes peurs, de tes soucis. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de l'eau.
Il pose la dagyde dans la terre forestière et récite enfin :
Que cet engrais fasse germer les graines du désir, de l'envie, de la passion et fixe pour toujours cette puissante attirance, encrée dans ton corps. 
Je demande qu'il en soit ainsi par la force créatrice de la terre.
Le rituel que je présente ici dans ce livre a, certes quelques différences avec ceux que les professionnels utilisent, mais les phrases rituéliques citées ci-dessus, elles, sont semblables, bien que dans un vrai rituel kabbalistique la langue utilisée est l'hébreu, non le français.
La phase rituélique de programmation.
Le kabbaliste se met dans un état de concentration maximal, proche de la transe. Il reprend la dagyde dans ses mains. La statuette de cire est maintenant, l'accumulateur d'énergie comme le pointeur de la cible.
La sorcière doit réaliser les tâches qui suivent en même temps, et ce, même si elle est néophyte. Voilà ici toute la difficulté de travailler kabbalistiquement :
Il doit garder une respiration souple, ample et surtout régulière. (Pour les plus expérimentées, c'est ici une respiration en carré.)
Il doit être dans un vide mental parfait.
Il doit s'identifier parfaitement à la personne cible, la ressentir comme si elle devenait l'autre.
Il doit aussi ressentir la réalisation du but du rituel. Que celui-ci fonctionne, que celui vient de réussir. En somme, il ressent ce que doit ressentir la personne cible pour le client ou la cliente.
C'est difficile de décrire cet état mental particulier. Celui-ci déclenche en quelque sorte un vortex énergétique. Ce dernier va grossir petit à petit. Quand l'opérateur sent qu'il est arrivée à ses limites (souvent au bout d'une vingtaine de minutes), il pousse un cri puissant pour rompre de champ de force ainsi développé. Cette rupture a pour but de décocher la flèche. L'énergie ainsi libérée quitte la dagyde et se dirige vers la personne cible. Voici comment les forces sont dirigées :
La moitié de cette énergie s'accumule dans la cire d'abeille de la dagyde et la condense jusqu'à en devenir saturée.
L'autre moitié part brutalement vers la personne cible et agit de même que dans la dagyde, se condensant dans son inconscient pour l'en saturer.

Parenthèse : Avec la clôture, ce rituel sera réitérée durant les 39 jours suivants, voici comment seront partagées les charges énergétiques :
La statuette a accumulé 40 charges énergétiques
L'inconscient de la personne cible a accumulé 40 charges énergétiques.

A la fin du rituel de 40 jours, la dagyde est détruite par le feu ou par la terre, alors les charges qu'elle contenait se libèrent et vont droit rejoindre les autres dans l'inconscient de la personne cible, ajoutant le dernier coup de marteau à l'encrage de la programmation du retour affectif.
Au passage de la pleine lune qui suit, la charge globale entière se trouve en phase de concrétisation, dans l'inconscient de la personne cible.
Le passage à l'acte sera grandement favorisé durant cette nuit de pleine lune, cette dernière accentuant en effet les tensions psychologiques des êtres humains. Cette tension est ici augmentée artificiellement par le rituel de kabbalistique en mettant en avant l'attirance émotionnelle de la personne cible dans son inconscient.
Cette tension va se renforcer à chaque pleine lune, comme elle a été intensifiée lors de chaque rituel accompli durant les 40 jours et la destruction de la dagyde.
La clôture du rituel.
Une fois que la kabbaliste a poussé le cri de rupture du champ de force, il faut clôturer rapidement le rituel.
Pourquoi cela ?
Parce que la rupture doit être totale. L'opérateur remet la dagyde dans sa boîte ou son morceau de tissu protecteur. Il prend de la main droite la dague rituelle et énonce à haute voix :
Moi (nom de kabbalistique ou à défaut, second prénom profane), je remercie les forces créatrices qui sont venues à moi et je les renvoie maintenant. 
Que la terre retourne à la terre. 
Que l'eau retourne à l'eau. 
Que l'air retourne à l'air. 
Que le feu retourne au feu.
Moi (nom kabbalistique ou à défaut, second prénom profane), je clos ici et maintenant ce rituel.
Le kabbaliste prend un peu de terre forestière avec son pouce, son index et son majeur et en projeter aux quatre points cardinaux en commençant par sa droite, pour finir face à l'autel.
Il trempe ces trois doigts cités au-dessus, dans la coupelle d'eau et fait de même.
Après avoir mis une goutte d'huile essentielle de myrrhe sur le charbon ardent, il prend le brûle parfum et le présente aux quatre points cardinaux et le repose sur l'autel.
Il fait une quatrième fois ces gestes avec un des deux cierges consacrés de l'autel, avec la main droite et le repose sur l'autel. Les flammes des cierges seront ensuite éteins en les pinçant entre le pouce et l'index de la main droite.
La salle sera laissée comme telle dans l'obscurité et le kabbaliste se retire en silence pour reprendre ses occupations coutumières.
La suite du rituel de 40 jours.
Le lendemain, à la même heure et durant 39 jours consécutifs, le kabbaliste réitérera le rituel.
Il est important que le rituel soit réalisé toujours à la même heure du soir ou de la nuit. Car c'est la répétition exacte dans tous ces détails qui augmente les chances de réussite.
Le 41ème jour est celui de destruction de la dagyde. Pour ce faire, deux solutions existent :
La dagyde sera enterrée au pied d'un vieil arbre dans une forêt, à l'abri de tout déterrement.
La dagyde sera brûlée dans le cadre d'un rituel, libérant les charges énergétiques qu'elle contient de manière beaucoup plus violente et rapide que la première solution
La cire va fondre doucement dans le sol et se désintégrer naturellement au bout de quelques semaines. Une fois que les charges n'ont plus de support physique, elles sont libérées et vont rejoindre l'autre partie des charges dans l'inconscient de la personne cible du rituel. C'est à cet instant précis que la programmation sera à son maximum dans l'inconscient de cette dernière.
Conclusion :
Seul un véritable kabbaliste peut réaliser le rituel complet d'amour. Bien que cela représente un investissement, il faut toujours confier ce type d'opération délicate à un professionnel reconnu.
Les faux mages et voyants de tous poils ne proposent en général que de simple travaux sur photo et à distance, prouvant ainsi leur ignorance des vrais rituels.
Le temps joue toujours contre celui (ou celle) dont l'amour s'est envolé. Il faut agir VITE et BIEN pour avoir une chance de retrouver la bonheur perdu?

 

Voici mon site web : http://www.maitrelaterre.com 
 
E-Mail: maitrelaterre@yahoo.com
 
Tel: 0022998574889
 
Whatsapp : 0022998574889
Publication : 15 novembre 12h00

VoterJ'aime Commentaires Partager

DeutschEnglishEspañolFrançaisItalianoNederlandsPortuguêsРусскийそして
© e-nautia[FR] ▲ Conditions d'utilisation Suivre e-nautia Contact Aide