ConnexionMenu
Stéphane Raboisson 0 abonné Hors ligneStéphane Raboisson 1G RFrance
Stéphane Raboisson partage un dossier via Stéphane Raboisson :
Fin d'une année 2017 pas si facile , avec la disparition d'Urzar après 31 ans de bons et loyaux services et de mémorables chevauchées à travers la Bretagne et la Normandie. Fils d'Eléazar (gagnant du Prix d'Amérique en 1980 : https://fr.wikipedia.org/wiki/léazar_(cheval), petit-fils du chef de race Kerjacques et deQuérida par Carioca II), Urzar était un cheval très puissant , remis à la selle par nos soins, il avait toujours une force de caractère et n'aimait pas du tout qu'un autre cheval soit devant lui , ni en balade tranquille, ni non plus a fortiori lorsque les allures étaient vives (il pouvait repartir grand trot en rivalisant de vitesse parfois avec nos juments Pur Sang Anglais, pourtant bien nées (origine Northern Dancer ). La confiance en son cavalier devait se mériter avec lui , il savait "embarquer " plus d'un ... mais s'il la lui donnait, vous pouviez fermer les yeux et lui faire aussi confiance même au grand galop ... Courageux, dur au mal , infatiguable , c'était un cheval de caractère , qui ne manifestait guère une envie de grooming avec son cavalier, il n'aimait pas trop les caresses, mais il fallait cependant qu'on s'occupe de lui en premier, lorsqu'on venait dans le paddock. Il a eu comme compagnon de paddock , de champs et en balades et randonnée, un autre fameux cheval Roy de Polders, parti également quelques années avant Urzar, et ils formaient tous les deux , une paire inséparable, ils se recherchaient en quelque sorte , de vrais meneurs de hordes. Les autres chevaux n'avaient qu'à bien se tenir, ils pouvaient par leurs simples présences, faire en sorte d'empêcher les autres chevaux d'accéder au bac à eau, sans bouger ni manifester autre chose qu'un simple regard , jamais de dents en avant , non , ils étaient les maitres de lieux , tout simplement et les chevaux aux tempéraments moins forts, devaient attendre le bon vouloir de ces deux phénomènes, qui en contre-partie les protégeaient si danger il y avait ...
Urzar a toujours préféré le trot en allure vive, mais bien re-travaillé, il savait être au petit galop de chasse, pour vous faire plaisir ...
J'espère qu'il a aimé les années de vie avec moi, en tout cas , il restera pour toujours mon cheval de tête, mon cheval de coeur , pour la vie .Dossier : 2018-02-01 17h15
IMG_2805IMG_2810
Voir tout…
J'aime - Commenter - Partager - 01/02/2018 16h15 - Public
DeutschEnglishEspañolFrançaisItalianoNederlandsPortuguêsРусскийそして
© e-nautia[FR] ▲ Conditions d'utilisation Suivre e-nautia Contact Aide